Weloveminitel

Vous voulez en savoir plus sur moi : http://tom.darboux.me

Pourquoi s’arrête t'on aux feux rouges quand il n'y a personne ?

Je rentrais en vélo, il était 22h, et malgré une forte tentation de rentrer plus vite chez moi, je me suis stoppé devant un feu rouge, alors qu'il n'y avait personne. Et là pouf, une moto m'a doublé, et a grillé le feu.

Durant tout le trajet du retour une question m'a hanté l'esprit, mais pourquoi je n'ai pas grillé le feu rouge ?

Est par peur ? Peur qu'une voiture que je n'aurais pas vu, qui ne ralentirait pas ( son feu est vert) déboule et me rentre dedans ? non, pas vraiment, la visibilité était bonne, j'aurais pu passer sans risque (d'ailleurs la moto n'a pas hésité)

A moins que je n'ai peur qu'un radar planqué me flash ? Non plus, surtout à vélo, je n'ai même pas le risque de perdre des points sur mon permis.

Est par éducation ou/et soumission aveugle à la loi ? Peut-être mais le respect de son éducation est de la soumission ? Un jour quand j'étais petit j'avais demandé à mes parents si en pleine campagne ils s’arrêteraient à un feu rouge inutile, ils m'avaient répondu "oui car la loi c'est la loi et il faut la respecter.". Je crois que c'est c'est la raison de mon arrêt "la loi c'est la loi" - le narrateur remarquera qu'il ne respecte pas tout le temps son précepte, vis à vis de la loi Hadopi par exemple - .

Mais alors pourquoi respecter la loi même lorsque celle-ci est manifestement inutile ?

Tout d'abord je pense que le fait que cette règle ne demande pas un gros effort (tout juste j'ai perdu 1 min 30 de sommeil) a aidé au respect de celle-ci. Aussi parce que mes parents m'ont répété de nombreuse fois : "les gens qui ne s'arrêtent pas au feux rouges ils causent des accidents, c'est grave" et inconsciemment même si il n'y a personne je vais quand même par défaut associer "griller un feu rouge" à une faute grave. Enfin peut-être aussi car j'ai confiance dans la loi, et confiance dans le fait que nos lois ne sont pas trop bêtes, ce qui va m'aider à me soumettre aveuglement à la loi. Surement que le jour ou l'on vivra dans une dictature avec des lois dans lesquelles je n'ai plus aucune foi, j'aurais plus de facilité à griller les feux rouges.

Enfin cet article est peut-être de la philosophie de bas-étages mais il fallait que je vide l'esprit et je pense que ce blog est un bon endroit pour cela.